À la Une

Mobilité et climat en Afrique : pour une position commune à la Cop27

La Semaine du climat et de la mobilité s’est ouverte à Dakar hier, mardi 4 octobre. Pour cet évènement qui va se poursuivre jusqu’au jeudi prochain, les participants cherchent à établir une position commune sur la mobilité et le climat en Afrique. Celle-ci sera défendue lors de la Cop 27 de Charm El-Cheikh (Egypte), en novembre prochain.                  

Hier, mardi 4 octobre 2022, a marqué le démarrage de la Semaine de la mobilité urbaine et du climat en Afrique. La rencontre internationale qui se tient à Dakar, la capitale du Sénégal, va durer trois jours. L’évènement qui réunit des participants venus de divers horizons, se veut être un «cadre privilégié pour un dialogue fructueux entre les différents acteurs sur les enjeux de la mobilité durable et son importance pour l’action climatique en Afrique», selon l’adjoint au directeur des Opérations de la Banque mondiale pour le Sénégal, la Mauritanie, la Gambie, la Guinée-Bissau et Cabo Verde, Luc Lecuit.

La rencontre est aussi, ajoute-t-il, «une étape importante» dans la préparation de la Conférence des Parties à la Convention des Nations Unies sur les changements climatiques (COP27) qui aura lieu en Egypte, le mois prochain. En outre, avance-t-il, «les enjeux du développement et du changement climatique se déclinent dans toutes les politiques de transport ; mais ils sont encore plus tangibles dans la problématique de la mobilité urbaine en Afrique».

Luc Lecuit d’affirmer, dans ce sens : «de nombreux pays africains, dont le Sénégal, connaissent et vont connaitre en effet une croissance rapide de la population urbaine, générant des besoins de mobilité accrus et une motorisation exponentielle». En atteste, relève-t-il, «d’ici 2050, la population des villes africaines devraient augmenter d’environ 950 millions  de personnes, entraînant congestion croissante et augmentation des émissions globales et locales».  Le constat c’est qu’également, «les défis de la planification et du développement urbain sont des déterminants clés pour la vulnérabilité des populations aux risques naturels», souligne Luc Lecuit.

Pour le Premier ministre, Amadou Ba, «le choix de Dakar pour accueillir cet évènement international constitue un symbole fort». A son avis,  «il manifeste la volonté de l’Etat du Sénégal, les réformes et projets qui promeuvent la ville durable, conformément aux engagements internationaux pour la réduction des gaz à effet de serre».

Le Premier ministre trouve, par ailleurs, que «la Semaine de la mobilité durable et du climat a pour objectif de favoriser un développement des territoires compatible avec les objectifs de l’accord de Paris sur le climat notamment en  ce qui concerne la mobilité». Mieux,  elle permettra, espère-t-t-il,  «de repenser les défis réels et urgents à relever en matière de transports et de mobilité et sera un moment privilégié pour échanger sur les solutions innovantes et adaptées aux problématiques relatives aux transports urbains dans le contexte très particulier des pays en développement».  Il invite, de ce fait, les parties à fortement porter la déclaration qui sera issue des échanges de Dakar.

Fatou NDIAYE

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
RTP Live> Link RTP Slot Gacor Pragmatic Tertinggi Hari Ini Resmi! Hari Ini Ada Slot Gacor Terbaru Pragmatic Play SBOBET: Daftar & Login Situs Agen Judi Bola SBOBET88 https://anakdajal.tilley.com/products/daftar-slot777-gacor/