Coin des couples

Comment savoir si je satisfais l’autre sexuellement ?

Se peut-il que mon amoureux/se s’ennuie avec moi au lit ? Suis-je toujours un bon coup pour lui/elle ? Autant de questions qui nous taraudent en faisant l’amour

Les uns se sentent satisfaits si les relations sexuelles sont très fréquentes, d’autres mesurent leur épanouissement à l’intensité et/ou à la durée de ces dernières. Ou ne sont comblés que s’il y a préliminaires… Bref, tout cela est bien relatif ! Néanmoins, en étant observateur, on peut tout de même noter quelques signes qui trompent rarement sur le degré de satisfaction sexuelle de son/sa partenaire..

Ce que dit le corps, avant et après l’amour

Il y a bien sûr le langage du corps… Le désir, ça ne se commande pas certes, mais ça se voit et ça se sent ! Le corps appelle celui de l’autre, il ressent le besoin de le toucher. En cas de désir ardent et de satisfaction sexuelle, on a généralement envie de recommencer, d’expérimenter plein de choses avec l’autre, de jouir pleinement de chaque nouvelle occasion de s’enlacer.

A l’inverse, si l’on n’éprouve pas beaucoup de désir pour l’autre, on restreint un maximum les contacts physiques, le corps et le regard sont fuyants, les gestes peu éloquents ou carrément inexistants. On perd un peu le goût de l’aventure et on se cantonne aisément aux 2/3 fois par semaine, lumières éteintes, et pas plus de 4 minutes. C’est un peu la corvée obligée ou la B.A. de la journée.

Ce langage du corps fait aussi sens après l’acte :une tendresse qui se poursuit au-delà des ébats et du lit atteste d’une affection profonde et d’un désir stable. En revanche, une personne qui s’endort quasi instantanément après l’acte, ou qui vaque à d’autres occupations type télé, rangements, copains/copines… Warning ! C’est soit très maladroit, soit très gougnafier. Dans tous les cas, cela ne présage rien de beau. Il vous faudra courir après l’affection et le désir de votre partenaire… Alors, courez oui, mais dans la direction opposée ! LIRE PLUS SUR santemagazine.fr

 

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page